• Celle que je suis

    Anoki, 16 ans, est indienne. Studieuse et vive, on devine très rapidement sa personnalité engagée quand un malheureux événement se produit au sein de sa famille. Le diplôme d’infirmière que vient d’obtenir sa belle-sœur avec fierté est déchiqueté sans pitié par le père d’Anoki.

  • Chère petite sœur

    Ce roman illustré épistolaire retrace l’humeur d’un grand frère pas du tout ravi d’accueillir sa « petite sœur ». Peu à peu, leur relation évolue pour passer de la « casse-pieds », la « pleurnicheuse » à cette « chère petite sœur » qui lui manquera lorsqu’il quittera la maison pour ses études.

  • Contes silencieux

    Benjamin Lacombe n’a eu de cesse, de livres en livres, de nous faire voyager au pays des contes. Loin des princesses roses à paillettes et des preux chevaliers. Ce qui l’intéresse, ce sont ces univers imaginaires tout à la fois accueillants et inquiétants, où l’on peut se perdre des heures, des nuits entières.

  • Dans l’atelier des artistes

    Un coup d’œil passé par le trou de la serrure. Voilà ce que nous autorise à faire ce documentaire publié aux éditions Actes Sud Junior. Dans cet ouvrage, Camille Gautier ainsi qu’une dizaine d’illustrateurs nous permettent de pénétrer l’endroit le plus intime d’un créateur : son atelier.

  • Dans mon petit monde

    Lewis Carroll avait des distorsions visuelles dues à de fortes migraines. Ce syndrome peu connu a été décrit en 1955 par le psychiatre britannique John Todd. Il l’a nommé syndrome d’Alice au pays des merveilles en l’honneur du romancier. Sandrine Bonini a elle aussi vécu ces visions déformantes quand elle était enfant.

  • Donne-moi des ailes

    Thomas est accro aux jeux vidéo. Sa mère décide alors de l’envoyer chez son père, en Camargue. Mais Christian, ornithologue reconnu, a un projet insensé : sauver les oies naines en leur apprenant un nouvel itinéraire migratoire sans danger. Thomas, d’abord réticent, se prend peu à peu au jeu et devient même le père de substitution de ces oisons.

  • Ensemble

    C’est le troisième grand album de Joanna Rzezak chez Actes Sud Junior et c’est avec beaucoup de plaisir que l’on explore, cette fois, ses illustrations au tampon. Le graphisme choisi donne une belle cohésion visuelle à l’ensemble ainsi qu’au sujet même de l’album.

  • Happy jazz

    C’est léger, plein de notes, rythmé, ça donne envie de danser, de faire des claquettes… Cette sélection de quinze standards du jazz pour les plus jeunes, mais aussi leurs parents, a été réalisée par Misja Fitzgerald Michel. Les nombreuses illustrations colorées et lumineuses d’Ilya Green accompagnent les textes de Carl Norac.

  • Histoires d’une nation

    Cet ouvrage n’est pas une Histoire de France, c’est une galerie de portraits avec une approche très moderne de la géographie et de la sociologie. Les personnes qui y sont présentées représentent toutes les facettes de notre société : connues ou inconnues, dans l’aisance ou très modestes, jeunes ou plus âgées, d’autres appartenant au passé, tous gens d’ailleurs.

  • Il était une fois la Terre

    Et si la plus prodigieuse histoire à raconter était celle de la Terre ? Telle est la démarche de Martin Jenkins qui réussit à retracer en un documentaire étonnant de clarté une histoire vieille de 4,5 millions d’années. Le livre s’organise en doubles pages qui décrivent un phénomène.