• Charles de Gaulle

    En cette année de célébrations gaulliennes, Michel Winock nous donne à lire une biographie personnelle et originale du Général de Gaulle, axée principalement sur les moments de bascule de sa carrière : juin 1940 et 1958 dont il va sans dire qu’ils le sont également pour l’Histoire de France.

  • Des hommes justes

    Chacun à leur manière, les livres d’Ivan Jablonka, historien et sociologue, ont une volonté commune : rendre visible et faire entendre ceux qui ne le sont pas.

  • Développement (im)personnel

    Soyez heureux ! Dans la pub, l’entreprise, les magazines, cette injonction au bonheur est partout. L’épanouissement personnel est devenu le nouveau dieu, le nouvel « opium du peuple ». Si vous ne ressentez pas cette félicité, n’ayez crainte, tout un tas de (faux) prophètes sont là pour vous accompagner dans cette démarche sur le chemin du bonheur.

  • Et le monde devint silencieux

    Dans la droite ligne du célèbre et fondateur Printemps silencieux de Rachel Carson sur le DDT en 1962 (Wildproject), voici une enquête de Stéphane Foucart sur le lien entre l’usage des pesticides néonicotinoïdes et le déclin brutal des insectes.

  • Histoire du monde au XIXe siècle

    Sous la direction de Pierre Singaravélou et de Sylvain Venayre, une équipe d’une centaine d’historiens majoritairement français nous amène à découvrir ce xixe siècle souvent méconnu sur lequel s’est construit notre présent. Quatre parties proposent de nombreux thèmes de réflexion.

  • Icebergs

    Quel bonheur de lire Tanguy Viel ! Dans ce « presque-livre » sur la pensée, l’écriture et la littérature, se côtoient érudition, réflexion, sincérité, humour, autodérision, mélancolie et poésie. En dix courts essais brillants comme autant de « promenades dans les allées d’une pensée qui tourne et vire, une pensée à vrai dire obsédée par les formes qu’elle peut prendre », Tanguy Viel (dont le talent de styliste est un ravissement) se confie, interroge, se moque, s’agace, enquête, médite, s’inquiète et communique une envie folle de le suivre dans ses réflexions, ses lectures ou relectures, ses découvertes.

  • Il était une fois les révolutions

    Qu’elles portent le nom du territoire où elles furent déclenchées (française, russe, chinoise, cubaine ou mexicaine), de la période où elles se sont déroulées (mai 68, octobre, 1848) ou celui d’un objet inédit devenu symbole (œillet), les révolutions ont fait et défait l’Histoire.

  • Indignation totale

    Pourquoi aimons-nous tant nous indigner de tout et tout le temps ? De quoi cette prolifération est-elle le symptôme ? Est-ce que la défense de grandes causes fait avancer le débat démocratique ? L’indignation est devenue le mode d’expression privilégié de notre époque, droguée au scandale généralisé.

  • Intelligence artificielle

    Avec un titre qui ne laisse aucun doute sur le point de vue défendu par les deux auteurs, la démonstration de Marie David et Cédric Sauviat est implacable. Fins connaisseurs du sujet et de ses enjeux économiques et sociaux, ils s’attachent à décrypter des origines à nos jours (et même au-delà, tant l’intelligence artificielle risque de se développer dans les années à venir) la nature profonde de l’I.

  • Je chemine avec Hubert Reeves

    Cheminer avec Hubert Reeves, se laisser happer par ses justes paroles, créer des liens le temps d’une lecture en toute intimité, voilà les promesses de cette collection naissante et inspirante. Hubert Reeves, célèbre astrophysicien québécois, répond naturellement aux questions posées par Sophie Lhuillier.